Sophrologie, hypnose, yoga : solutions alternatives contre l’acouphène

22 août 2018

Apparaissant sous la forme d’un sifflement ou d’un bourdonnement, l’acouphène est un bruit particulièrement gênant, voire même invalidant lorsqu’il est intense et omniprésent. Difficile à soigner, ce trouble a souvent des répercussions importantes sur la qualité de vie de la personne qui le subit quotidiennement.

Il n’est pas toujours simple d’établir avec précision la cause d’un acouphène. Il survient parfois à la suite d’une otite, d’un traumatisme du tympan ou après avoir été exposé à des sons très forts. D’autres causes sont possibles telles que l’hypertension artérielle ou une maladie de l’oreille.

Quand la médecine traditionnelle ne parvient pas à faire taire cet intrus, il peut être intéressant de se tourner vers des solutions alternatives. La sophrologie, l’hypnose, le yoga ou encore l’acupuncture font partie des disciplines à explorer.

Le yoga pour soigner les acouphènes

Essayer la sophrologie

La sophrologie agit sur le conscient en employant diverses méthodes de relaxation. Pendant les séances, le patient se concentre sur son corps, son mental et sur ses émotions afin de mieux appréhender l’acouphène. Il peut alors maitriser davantage les conséquences du trouble auditif sur son psychisme et, de manière positive, prendre pleinement conscience de son attitude face au problème.

Progressivement, le cerveau devient indifférent à la manifestation sonore grâce à cette thérapie d’habituation. La sophrologie apporte ainsi des réponses concrètes pour soulager la persistance d’un acouphène mais elle n’agit pas nécessairement sur la principale cause du phénomène.

Tenter l’hypnose

A la différence de la sophrologie, l’hypnose s’intéresse à l’inconscient en traitant l’acouphène à la source. Cette thérapie alternative tente de résoudre l’origine du trouble avec l’objectif de l’éliminer de manière définitive. Dans la pratique, elle permet surtout au patient de dissocier la perception consciente de l’acouphène afin de ne plus y penser. L’acouphènique finit par oublier le sifflement qui le perturbe.

Toutefois, les résultats varient en fonction des sujets. Certains bénéficient d’une suppression totale de l’acouphène alors que d’autres constatent plutôt une réduction bénéfique du dérangement. Chez ces derniers, la qualité de vie s’en trouve grandement améliorée. D’autant plus que l’hypnose a aussi l’avantage d’apaiser l’anxiété, le stress et les troubles du sommeil. Elle participe ainsi à un mieux être général de l’individu.

Yoga

Pratiquer le yoga

Le yoga est une autre solution alternative pour lutter contre les acouphènes. Cette discipline regroupe une multitude de techniques dont les effets contribuent à réduire la perception du bourdonnement ou du sifflement. Ces techniques reposent essentiellement sur la respiration, la méditation et la relaxation.

Le principal avantage réside dans le fait que le yoga se pratique facilement à la maison, à condition d’accomplir avec soin des postures apprises auprès d’un professeur.

Explorer l’acupuncture

Parmi les thérapies naturelles à explorer pour traiter un acouphène, l’acupuncture représente une piste intéressante. La médecine chinoise traditionnelle estime en effet qu’il y a un lien entre des reins affaiblis et l’apparition d’un acouphène, le rein et l’oreille étant interdépendants l’un envers l’autre d’un point de vue fonctionnel.

Acupuncture et acouphène

Le principe du traitement consiste à rétablir la circulation énergétique entre les deux organes afin d’atténuer les symptômes et donc, en l’occurrence, les acouphènes. Pour y parvenir, on plante des aiguilles à des endroits stratégiques du corps, les fameux points d’acupuncture. Toutefois, les bienfaits de cette méthode ne sont pas toujours au rendez-vous.

La prise en charge par les mutuelles

Toutes ces solutions alternatives ont évidemment un coût. Leur prise en charge par l’assurance maladie n’est pas systématique et lorsque c’est le cas, le remboursement se révèle souvent peu satisfaisant. Voilà pourquoi il est important de trouver une mutuelle santé avantageuse pour être convenablement remboursé, et cela quel que soit le traitement retenu pour soigner un acouphène.

Certaines mutuelles offrent des services complémentaires particulièrement utiles quand on souffre d’acouphènes. Par exemple, Eovi Mcd propose à ses adhérents des ateliers gratuits pour se relaxer. Il est même possible de bénéficier d’une téléconsultation assurant la mise en relation directe avec un médecin. Cet accompagnement personnalisé peut aisément venir en renfort dans le processus de traitement d’un acouphène. Autant en profiter pour ne pas subir indéfiniment l’inconfort de ce trouble auditif.