Acouphènes : traitements et solutions pour les soigner

Comment soigner les acouphènes ? Il existe des solutions et des remèdes pour traiter, soulager ou atténuer ce trouble de l’audition mais guérir des acouphènes n’est pas toujours facile.

On distingue plusieurs traitements parmi lesquels les médicaments, la psychologie, la relaxation ou encore le masquage acoustique par la technique du bruit blanc. D’autres méthodes parfois utilisées sont peu efficaces ou ne donnent pas réellement de résultats probants. C’est le cas de l’homéopathie par exemple.

Cliquez pour accéder directement au produit qui vous intéresse :

acouphene-musique

Traitements médicamenteux

Si la cause de l’acouphène est connue, un traitement va permettre de le réduire voire même de le faire disparaître (bouchon de cérumen, allergie, infection). Le médecin établira une prescription de médicaments, de vitamines ou de compléments minéraux. Il décidera plus particulièrement d’une intervention chirurgicale si l’acouphène est un symptôme associé à une maladie.

Si la cause n’est pas connue, aucun médicament n’est à ce jour reconnu pour agir spécifiquement sur l’acouphène. On utilise alors des placebos dont l’effet n’est que psychologique.

Pour traiter l’acouphène, du Tanakan à base de Gingko Biloba, plante médicinale, est parfois prescrit par les médecins avec un résultat variable selon les personnes. L’efficacité de ce vasodilatateur est d’ailleurs controversée. Le Vastarel, un médicament contre les angines de poitrine, était souvent utilisé pour traiter l’acouphène mais il n’est plus prescrit en raison de son inefficacité et de ses effets secondaires.

acouphene-medicaments2
Certaines familles de médicaments peuvent agir de manière indirecte. Chez les personnes souffrant d’allergie, les antihistaminiques ont un effet léger sur l’acouphène. Certains antidépresseurs, anxiolytiques et sédatifs pourraient aussi soulager le patient en rendant l’acouphène plus tolérable. Par ailleurs peu utilisés, les anticonvulsivants amélioreraient la tolérance à l’acouphène par régulation de l’activité du système nerveux central.

Les traitements en chambre hyperbare ne donnent pas de résultats probants. En revanche des traitements par stimulations électriques par l’intermédiaire d’un implant cochléaire peuvent être efficaces chez certains patients.

Traitements psychologiques

Des traitements psychologiques basés sur des thérapies cognitives peuvent aider le patient acouphénique. L’objectif étant d’habituer le cerveau à se focaliser sur autre chose afin d’ignorer l’acouphène ou de mieux le supporter. Le patient apprend ainsi progressivement à mettre une distance avec l’acouphène comme il le fait naturellement pour la plupart des stimuli transmis au cerveau. Ce processus d’habituation permet d’atténuer le phénomène auditif. Dans la pratique, la réussite de cette méthode de rééducation dépend de la capacité du patient à se concentrer.
acouphene-relaxation

Réduction du stress et relaxation

La réduction du stress, une diète adéquate, des exercices physiques réguliers pourraient modifier le mécanisme psycho-physiologique qui entretient l’acouphène. L’hypnose, employée pour inhiber la douleur ou diminuer l’anxiété, permettrait au patient de faire plus facilement abstraction de l’acouphène. La sophrologie apporterait elle aussi une action positive dans la gestion du stress au niveau physique et mental.

Différentes parties du corps peuvent être impliquées dans un acouphène. L’ostéopathie tente d’y remédier mais le taux de réussite est variable. Selon certaines études, l’acupuncture, les remèdes homéopathiques ou les traitements naturels ne donneraient pas de résultats significatifs. Mais il est toujours intéressant d’explorer d’autres thérapies dites douces en accompagnement des traitements traditionnels et cela avec l’accord de son médecin. Ces pratiques peuvent en effet contribuer à réduire la perception des acouphènes : sophrologie, relaxation, hypnose, méditation, phytothérapie, homéopathie, nutrithérapie, acupuncture…

Prothèse et correction auditive

La correction de la perte auditive à l’aide d’une prothèse acoustique permet de soulager l’acouphène dans 50% des cas. La personne entend mieux, comprend mieux et se trouve moins stressée car l’acouphène est noyé dans le bruit ambiant de son environnement. Il n’y a pas d’effets secondaires.
oreiller-musical

Masquage acoustique et bruit blanc

La thérapie sonore ou thérapie acoustique fait partie du traitement nommé TRT (Tinnitus Retraining Therapy) qui consiste à introduire un son dans le système auditif. On mélange ainsi l’acouphène à un bruit ambiant afin d’en réduire sa perception.

Pour cela, on utilise des générateurs de bruits blancs (GBB) qui diffusent des sons naturels comme l’écoulement de l’eau, le ressac des vagues ou le souffle du vent. Il existe aussi des oreillers sonores. La télévision, la radio ou des lecteurs spécialement adaptés peuvent aussi jouer ce rôle de masquage sonore.

Cette technique provoque un effet inhibiteur qui favorise la disparition partielle ou complète de l’acouphène en réduisant les prises de conscience de son existence. Elle est efficace dans 20% des cas.
masqueur-acouphene

Masqueur sonore ou tinnitus masker

Si le patient présente une baisse auditive, il existe des appareils auditifs combinés qui corrigent la perte de l’audition et masquent en même temps l’acouphène en diffusant un son (une note, un bruit de fond…) sur le principe du masquage sonore. Si le patient entend normalement, il peut porter un masqueur sonore (tinnitus masker) qui a aussi l’apparence d’un appareil auditif.

Les générateurs de bruits sont vendus à partir de 60 euros. Le coût d’un appareillage auditif varie quant à lui de 300 à 1600 euros pour une oreille. La prise en charge par l’assurance maladie n’a lieu que si l’acouphène est associé à une surdité.


Liste des produits pour soulager un acouphène

Vous soufrez d’un acouphène et cela vous incommode ? Nous avons listé ci-dessous les produits en vente libre qui peuvent éventuellement vous aider à soulager votre trouble auditif. Notez cependant que ces produits sont présentés à titre indicatif. Ils ne remplacent en aucun cas un diagnostic ou un traitement médical. Ils doivent donc être utilisés avec précaution. Consultez votre médecin afin d’obtenir l’avis d’un professionnel si votre acouphène persiste.

  • Gélules
    Pour stimuler la circulation sanguine de l’oreille et soulager l’acouphène, certaines marques mettent en avant les vertus de la phytothérapie. Ces produits sont disponibles sous la forme de gélules à avaler. Plusieurs plantes entrent dans la composition de ces capsules comme l’aubépine. Elle participerait à la protection capillaire au niveau de la circulation de l’oreille interne.

    Le Ginkgo Biloba contribuerait quant à lui à la micro-circulation périphérique du sang avec pour effet d’améliorer l’audition. Issue de diverses plantes, la molécule quercétine est également utilisée pour son action vasodilatatrice qui améliore la circulation sanguine. Ses propriétés anti-oxydantes sont aussi bénéfiques pour la cochlée, la partie auditive de l’oreille interne. Enfin, citons l’eschscholzia qui permet de lutter contre le stress provoqué par l’acouphène, tout comme la molécule de théanine que l’on trouve dans le thé. Le prix de ces gélules varie en fonction de la composition.

    A VOIR : Liste des gélules (amazon.fr)

    • Spray auditif
      Si l’origine de l’acouphène est liée à la présence d’un bouchon de cérumen dans l’oreille, l’utilisation d’un spray auriculaire de type Calmaspray, Docuspray ou Audispray peut contribuer à réduire la gêne sonore.

      Disponible sans ordonnance, ce produit permet de nettoyer les oreilles. Il favorise la dissolution du cérumen grâce à un actif anti-tenseur. Son action abaisse la pression du bouchon sur le tympan et atténue en conséquence le bruit parasite sans nuire au conduit auditif.

      Composé d’un anti-spasmodique, le spray a des vertus apaisantes et calmantes. En nettoyant l’oreille bouchée, il apporte un confort acoustique qui réduit le stress généré par l’acouphène et améliore la concentration. Deux pulvérisations quotidiennes sont recommandées (matin et soir) pendant 30 jours. Ce produit est disponible sans ordonnance à un prix abordable (une dizaine d’euros seulement).

      A VOIR : CalmasprayListe des spray (amazon.fr)

    • Vitamines
      Une supplémentation en vitamines peut s’avérer utile. On parle souvent de l’effet de la vitamine B12 pour réduire le phénomène de l’acouphène. Selon certaines études, elle permettrait d’atténuer significativement le trouble auditif.

      Par ailleurs, une carence en vitamine C ou D pourrait amplifier la perception sonore. Toutes ces vitamines sont librement accessibles dans le commerce pour quelques dizaines d’euros.

      A VOIR : Liste des vitamines (amazon.fr)

    • Générateur de bruits blancs
      Les générateurs de bruits blancs sont des appareils de thérapie sonore qui diffusent différents sons naturels comme l’écoulement de l’eau, la pluie qui tombe ou le souffle du vent dans les arbres.

      En écoutant ces bruits, l’acouphène est perdu dans une ambiance sonore qui atténue sa perception. Ces appareils facilitent aussi l’endormissement. Il est possible de programmer une mise en veille automatique. Le prix d’un générateur est compris entre 20 et 80 euros selon les modèles.

      A VOIR : Liste des générateurs de bruits blancs (amazon.fr)

    • Oreiller musical
      Pour ne pas déranger son conjoint le soir, il existe des oreillers sonores qui permettent de diffuser des bruits blancs grâce à un haut-parleur intégré dans l’oreiller.

      Son utilisation est très simple. Il suffit juste de le brancher sur la source sonore qui diffuse le son (lecteur de CD, MP3, smartphone…). L’oreiller musical est compatible avec n’importe quel lecteur de musique. Son prix tourne autour de 20 euros en général.

      A VOIR : Liste des oreillers musicaux (amazon.fr)

    • CD de bruits blancs
      Un CD de bruits blancs repose sur le même principe qu’un générateur. L’enregistrement n’est ni une musique ni une voix mais plutôt une sorte de grésillement composé de fréquences variables. Ecouter un CD de bruits blancs a pour effet de noyer l’acouphène et de le neutraliser progressivement. Le prix d’un enregistrement varie entre 10 et 20 euros.

      A VOIR : Liste des CD de bruits blancs (amazon.fr)

    • CD de relaxation et de sophrologie
      La réduction du stress par l’écoute d’un CD de relaxation peut modifier le mécanisme psycho-physiologique qui entretient l’acouphène. On trouve dans le commerce de nombreuses créations sonores apaisantes dont l’effet est immédiat sur le bien-être psychique. La sophrologie apporterait elle aussi une action positive dans la gestion du stress au niveau physique et mental. Là encore on trouve des CD basés sur des techniques de relaxation idéales pour retrouver un peu de calme dans les oreilles. Ces enregistrements sont vendus une dizaine d’euros.

      A VOIR : Liste des CD de relaxation et de sophrologie (amazon.fr)

    • Livres sur les acouphènes
      Pour en savoir davantage sur les acouphènes, de nombreux ouvrages de qualité ont été publiés sur le sujet. Ils regroupent des témoignages, des conseils pratiques et des informations médicales rédigées par des professionnels de santé.

      A la lecture de ces livres, vous découvrirez l’ensemble des thérapies qui permettent de venir à bout des acouphènes et de l’hypersensibilité au bruit. De l’acupuncture à la sophrologie, en passant par la médecine chinoise, la musicothérapie, le yoga de l’oreille ou encore la nutrithérapie, explorez toutes les alternatives possibles pour mieux vivre au quotidien votre trouble auditif.

      A VOIR : Liste des livres (amazon.fr)

    • Bouchon d’oreille anti-bruit
      Pour protéger son audition ou celle d’un enfant lors d’un événement festif, le port de bouchons d’oreilles assure une réduction drastique du bruit environnant. En atténuant les décibels, on préserve ses oreilles d’éventuels troubles et plus particulièrement des acouphènes.

      Porter des bouchons d’oreilles est aussi un réflexe à avoir pour faire du bricolage ou du jardinage. Cela permet de ne pas agresser les tympans quand on utilise une perceuse ou une tondeuse. Cette précaution vaut également pour les sportifs qui pratiquent le tir, la moto ou la course automobile.

      Le plus souvent le bouchon d’oreille anti-bruit est fabriqué en mousse, en silicone ou en cire. Les modèles les plus simples sont vendus quelques euros. Le prix varie s’ils sont jetables, réutilisables ou moulés.

      A VOIR : Liste des bouchons d’oreilles (amazon.fr)

    • Casque anti-bruit
      Travailler sur un chantier, faire du bricolage, pratiquer le tir sportif… Voilà une multitude de situations à risques pour l’audition. Afin d’éviter les acouphènes, il est recommandé de porter un casque anti-bruit. Il en existe différents types dans le commerce.

      Certains se contentent d’atténuer le bruit alors que d’autres bénéficient d’options pour écouter de la musique en travaillant (radio, mp3…) ou pour communiquer. Et pour les parents les plus attentifs, certains modèles sont spécifiquement conçus pour bébé.

      Le tarif d’un casque anti-bruit est très variable en fonction de la qualité et des possibilités offertes par le produit. Un premier prix est vendu autour de 10 euros alors qu’un modèle professionnel dépasse les 100 euros.

      A VOIR : Liste des casques anti-bruit (amazon.fr)