Que faire contre un acouphène ?

11 mai 2017

Sonnerie, sifflement ou encore bruissement dans les oreilles sont des bruits qui vous dérangent au quotidien ? Il s’agit sans doute d’acouphènes. Vous êtes nombreux à en souffrir. La cause de ce problème est mal connue et il n’est pas toujours évident de s’en débarrasser.

Alors que faire contre les acouphènes ? Dès la survenue de ce trouble acoustique, il est crucial de consulter un spécialiste. Ce dernier vous proposera des techniques pour faire passer les crises avant qu’elles ne s’installent durablement et vous expliquera comment procéder.

Plusieurs alternatives thérapeutiques sont envisageables telles que la relaxation, l’écoute de bruits blancs ou la pratique de certaines médecines douces. Dans cet article, nous vous donnons une liste non exhaustive de différentes méthodes. Elles donnent en général de bons résultats. Mais le succès dépend essentiellement de la réceptivité et de la coopération du patient.

Savoir se relaxer

Les acouphènes surviennent fréquemment lors d’une période de fort stress. C’est donc la raison pour laquelle il est recommandé de se détendre dans un milieu calme. Dans un tel environnement, les cliquetis, chuintements et autres stridulations de l’oreille devraient rapidement disparaître.

Ils peuvent toutefois revenir lors d’un nouvel épisode de surmenage. Pour prévenir les rechutes ou éviter d’amplifier le phénomène, il convient de s’accorder des pauses régulières, de bien dormir et d’éviter les situations stressantes autant que faire se peut.

Vous pouvez également essayer de concentrer votre attention sur d’autres sons. Écoutez de la musique et tentez de distinguer chaque instrument. Cet entrainement auditif assez simple représente un parfait complément à une séance de repos. A condition d’opter pour une musique douce bien sûr…

Ecouter des bruits blancs

Avoir recours aux bruits blancs est aussi une solution efficace pour faire taire les bourdonnements d’oreilles intempestifs. Ce traitement demande du temps mais il présente un taux de réussite assez intéressant, souvent proche de 50%. Le concept repose sur un phénomène d’habituation. En effet, il s’agit d’habituer le cerveau à se comporter autrement face à la perturbation sonore d’un acouphène permanent ou pulsatile.

Diffusés à un faible volume, les bruits blancs forment une sorte de bulle sonore. Le sujet doit se concentrer pour les percevoir. Les sons parasites sont alors occultés. Avec cette technique, les acouphènes ne s’évanouissent jamais totalement, mais ils deviennent moins dérangeants dans les activités de la vie quotidienne.

Médicaments et médecines douces

Certains médicaments peuvent avoir leur utilité pour lutter contre l’acouphène : vasodilatateurs, barbituriques… Ils doivent être utilisés modérément en respectant une prescription médicale adaptée à chaque cas. Votre médecin saura vous conseiller selon l’ampleur de la prédominance du dérangement acoustique.

Si vous préférez la médecine naturelle, sachez qu’elle offre des solutions intermédiaires plus saines. Chiropractie, homéopathie ou encore acupuncture vous permettront de mieux vous détendre avec pour principal objectif de faire disparaître les acouphènes à terme.

Demander de l’aide

Rejoindre un groupe d’entraide est une autre bonne idée pour ne pas rester isolé, seul avec son mal. Car pouvoir dire à quelqu’un concerné par le problème « moi aussi, j’ai des acouphènes » est déjà un premier soulagement. D’une certaine manière, partager sa souffrance est salvateur.

Naturellement, cela ne supprimera pas votre acouphène, mais vous pourrez toujours trouver des solutions et des spécialistes auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé. De plus, c’est un excellent moyen de se sentir soutenu et reconnu lorsque l’on souffre d’un acouphène. C’est bien connu, un peu de soutien psychologique mène plus facilement vers le chemin de la guérison…

Dites STOP aux acouphènes [CLIQUEZ-ICI]